Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 07:45

bar-copie-2.jpg

Crédit photo : Kot

 

Je parcours la tablée du regard... On a changé, forcément. Même si, dans le fond, on est aussi un peu restés les mêmes. Dans notre bande de mecs, l'intrus est celle qu'on écoute le plus, Alexandra, une grande gueule bourrée de charme. Avocate charismatique à la Ally Mc Beal, celui qui parviendra à la dompter ne s'est pas encore présenté... A côté d'elle, Hervé est subjugué, comme autrefois. Sa calvitie naissante lui donne l'air plus âgé, mais cela va bien à son nouveau statut de père de famille responsable. Le plus fêtard au temps de la fac s'est bien rangé... En face de moi, Julien, toujours aussi lisse, il a suivi son parcours sans faille, réussi brillamment ses études de droit, choisi de travailler dans le droit de l'immobilier, "un des plus rentables". Il est fiancé à une jeune femme de bonne famille, pas de mariage en vue mais c'est programmé. A côté de moi, le plus rebelle, Xavier. Déjà à l'université il nous bassinait avec ses idées artistiques ou humanitaires, inventait chaque jour un nouveau projet professionnel plus improbable et insolite : art thérapeute, professeur pour les enfants aveugles, moine bouddhiste... Je lui demandais alors ce qu'il fabriquait en fac de droit, persuadé qu'il finirait par rentrer dans le droit chemin, comme nous tous. Mais Xavier s'est montré surprenant jusqu'au bout... Après une maîtrise en droit des affaires (pas le droit le plus humanitaire qui soit...) il a tout lâché et il est parti enseigner au Togo comme bénévole. A son retour, il a enchaîné les projets humanitaires. Il voyage beaucoup, se pose rarement, sa vie sentimentale semble être le désert le plus total mais il a l'air apaisé et heureux.

Et moi, dans tout ça ? Ce n'est pas si facile de parler de soi... J'ai suivi ma voie, ou plutôt celle de mon père. Je travaille pour lui dans son cabinet. C'est assez confortable. J'ai eu une relation importante avec une fille qui s'est très mal terminée. Je préfère ne pas entrer dans les détails. Bien sûr, j'ai un nouvel entourage mais j'aime retrouver mon ancienne bande. Même si on s'est éloignés, on reste soudés par les souvenirs du passé. Ce sont un peu des racines. Le brouhaha des conversations m'enveloppe, je n'y prête pas vraiment attention, perdu dans la contemplation des signes du temps sur ces visages aimés. Je m'attarde sur celui d'Alexandra, ses yeux pétillants, son grand sourire, ses boucles blondes, elle dégage une énergie presque fatigante ! Mais pourquoi pas, après tout ?

 

Je laisse passer quelques jours avant de lui proposer d'aller boire un verre. On ne s'est jamais vus seuls, le message est clair à mon sens. Lorsqu'elle accepte, je ressens un frisson d'excitation.

Nous nous retrouvons à notre bar habituel. Je suis déçu par sa tenue - jean baskets - mais je me dis qu'elle n'a pas voulu sembler trop apprêtée.

La conversation est un peu pesante, beaucoup d'hésitations, de blancs... Je suis assez attiré par Alexandra, un sentiment d'interdit. Lorsque je l'interroge sur sa vie sentimentale, elle me jette un regard bizarre :

" Tu comprendras que je préfère ne pas en parler...

- Bah, non, pas du tout, pourquoi ? C'est le désert à ce point-là ?"

Je regrette aussitôt mes paroles plutôt blessantes. Mais Alex n'a pas l'air vexée, juste mal à l'aise.

- Allez, Alex, on est entre nous, tu peux tout me dire..."

Encore une fois, pas très fin. Dans une optique de séduction, mieux vaut éviter de tout se dire.

Je la sens qui hésite, débat intérieurement. Je lui souris, engageant.

"- Bon, je pensais que tu étais au courant. Ca fait plusieurs mois qu'on se voit avec Hervé...

- Que vous vous voyez ?"

L'énormité de sa révélation m'apparaît progressivement... Hervé, le "bon père de famille" ! Je me sens étrangement trahi. Doublement trahi.

Alexandra remue nerveusement son verre, tente d'en boire une gorgée alors qu'il est vide, évite mon regard qui s'est durci.

"Je pensais vraiment que tu savais Pierre... Ca nous est tombé dessus comme ça. Ne nous juge pas s'il te plaît...

- Vous juger ? Pourquoi je vous jugerais ? Parce que vous avez une liaison qui va forcément mal finir en faisant beaucoup de mal à des personnes qui n'y sont pour rien ?"

Alexandra se redresse.

"Tu ne peux pas comprendre... On s'aime, on n'y est pour rien ! Je suis désolée que ça se soit mal fini avec Chloé mais il me semble qu'elle a refait sa vie avec celui pour lequel elle t'a quitté, non ?

- Laisse Chloé en dehors de ça !"

Je sens des regards qui se tournent vers nous. J'ai crié. Je laisse un billet sur la table et quitte le bar aussi dignement que possible. Finalement, nous avons tous beaucoup changé et nous n'avons plus rien à faire ensemble. Je me sens misérable, en deuil d'amitiés perdues.

 

Atelier d'écriture proposé par Leiloona

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamido55 17/01/2013 11:34


Finalement, ces bandes de notre jeunesse, il faut qu'elles se dispersent sans que ses membres cherchent à se revoir... Certains resteront en contact, d'autres se reverront par hasard mais on est
toujours déçu, ce que tu montre très bien dans ce joli texte nostalgique et un peu amer.

Yosha 17/01/2013 17:54



Je suis entièrement d'accord ! On reste liés par le passé mais chacun évolue différemment et parfois on n'a plus grand chose en commun...



Leiloona 16/01/2013 08:38


"Marrant" qu'elle ait commencé une relation très peu de temps avant ces retrouvailles ! ;)


Bon, sinon, malgré le point de vue interne à l'homme, je me suis mise dans la peau d'Alexandra ... ;)

Yosha 16/01/2013 08:47



Dans mon esprit c'est un groupe d'anciens amis qui ont quand même gardé un lien (pas comme dans la chanson donc !) mais ça doit pas être clair !



Jean-Charles 14/01/2013 18:17


C'est marrant ça, j'ai peine à imaginer qu'on puisse développer une relation amoureuse 10 ans plus tard. En tout cas,  quelle scène de jalousie tardive !  

Yosha 14/01/2013 19:22



Je suis sûre que ça doit arriver ! Ce n'est pas vraiment de la jalousie, plutôt de la déception. J'avais écrit une version où il y avait un quiproquo : Pierre croyait qu'Alexandra était avec
Xavier et se réjouissait pour eux.



MORGANE 14/01/2013 17:05


J'ai beaucoup aimé ton texte : les descriptions du début, les parcours respectifs, je me sentie dans l'ambiance de cette tablée.


Ensuite je me doutais que rien ne se passerait entre eux mais je ne m'attendais pas à ça - je croyais qu'elle allait lui annoncer son homosexualité en fait ... ça se termine tristement pour lui
... Snif ... Dur dur la réalité qui vous explose en pleine figure !

Yosha 14/01/2013 18:16



Merci Morgane !  J'aime beaucoup ton idée ton idée de fin ! Je suis un peu obsédée par le sujet de
l'infidélité...



Cardamone 13/01/2013 22:43


Oui bonne idée!  Quelque chose d'un difficile passage à l'âge adulte...

Yosha 14/01/2013 07:02



Je n'y ai pas pensé mais tu as raison ! Le passage à l'âge adulte arrive de plus en plus tard



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤