Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 23:43

Monumenta.JPG

 

Depuis 2007, Monumenta invite un artiste de renommée internationale à investir la Nef du Grand Palais avec une oeuvre inédite. Faute de budget, il n'y a pas eu d'édition en 2013. Cette année, ce sont Ilya et Emilia Kabakov, un couple d'artistes russes, qui ont créé une cité utopique, sorte de labyrinthe à l'intérieur duquel se trouvent différents pavillons.

 

La coupole est l'installation la plus spectaculaire. Elle évoque la théorie du musicien russe Alexandre Scriabine qui a créé un orgue lumineux d'après le système de la synesthésie. Un orchestre de chambre joue tandis que les lumières de la coupole changent subtilement.

coupolebis.JPG

On dirait un peu un gramophone ! 

 

Puis on pénètre dans la cité proprement dite. 

Un musée vide présente des flaques de lumière en lieu et place des oeuvres... conceptuel !

"Manas" est la maquette d'une ville qui exista soi-disant autrefois au nord du Tibet.

Le Centre de l'énergie cosmique est construit penché tel la Tour de Babel... Là encore je suis un peu passée à côté des explications scientifico-ésotériques...

"Comment rencontrer un ange" est sans doute mon pavillon préféré ! Plein d'humour et poétique, il offre notamment des conseils originaux pour s'améliorer.

 

maquette-ange.JPG

 

ange.JPG

 

tableau-ange.JPG

 

comment-changer.JPG

 

Les portails sont quant à eux accompagnés de textes magnifiques.

portails.JPG

 

textes.jpg

 

Enfin, le parcours se clôt avec la Chapelle blanche et la Chapelle sombre.

chapelles.jpg

J'ai aimé pouvoir déambuler sous la Nef du Grand Palais, le parcours initiatique proposé est atypique et intéressant, je pense  qu'il y en a pour tous les goûts et tous les âges et en outre, il n'y a pas une minute de queue à l'entrée !

 

Par contre, en face, au Petit Palais, les gens patientaient vaillamment... On s'est installés dans le jardin, un de mes lieux préférés à Paris. Difficile d'imaginer qu'on se trouve à deux pas de l'effervescence des Champs-Elysées !

 

petit-palais.JPG

 

Repost 0
Published by Yosha - dans Expos
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 04:45

il-etait-une-fois-l-orient-express-copie-1.JPG

 

"Il était une fois l'Orient Express" est une exposition présentée à l'Institut du monde arabe jusqu'au 31 août. En raison de son succès, l'attente est un peu longue...

Son originalité tient au fait que l'on visite des wagons du fameux train dont l'intérieur a été reconstitué avec de nombreux détails. On navigue parmi les compartiments de personnages réels (Josephine Baker, Mata Hari...) ou imaginaires, l'Orient Express ayant inspiré des écrivains (Agatha Christie bien sûr mais aussi Somerset Maugham..) et cinéastes (Bond, my name is...).

La grande innovation de l'Orient Express, à part bien sûr la distance qu'il parcourt et son aspect fastueux, est le confort offert par ses compartiments privés... C'est grâce à cette idée que Georges Nagelmackers a réussi à l'emporter sur les trains Pullman qui voulaient s'installer en Europe.

La suite de l'exposition fait découvrir l'histoire du train, des anecdotes et la fascination pour un Orient fantasmé.

 

orient-express.JPG

 orient-express2.JPG

 orient-express3.JPG

 

Robert-Baden2.JPG

 Compartiment de Robert Baden Powel, militaire fondateur du scoutisme qui prend régulièrement l'Orient Express autour de 1889. Il ramène aux services secrets britanniques des dessins de papillons qui sont en fait les schémas codés d'installations militaires ottomanes...

 

roi-de-bulgarie.JPG

 

Passage obligé par le café de la Mosquée de Paris : calme, thé à la menthe, pâtisseries orientales...

salon-de-the.JPG

 

Et moineaux gourmands peu farouches !

moineaux.JPG

Repost 0
Published by Yosha - dans Expos
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 17:10

 


 

Après le premier album posthume « Michael » de 2010, voici le second (et sûrement pas le dernier…).
De gros producteurs ont ajouté "un son frais, contemporain, qui conserve l'essence et l'intégrité de Michael Jackson" (dixit le label Epic).

J’ai eu un peu de mal à m’enthousiasmer. Oui, bien sûr, c’est sa voix (et encore elle a été soi-disant rendue « plus actuelle » ??!!) et j’aime toujours l’entendre mais il y a un truc qui cloche quand même un peu. Michael Jackson était un vrai perfectionniste et je ne pense vraiment pas qu’il aurait validé ces albums constitués d’essais qu’il n’avait pas retenus à l’époque. Ceci étant, ce n’est pas non plus un massacre total, j’ai même eu quelques bonnes surprises dissimulées dans un ensemble assez étrange, sirupeux et/ou dépassé. Le titre « Slave to the rhythm » m’a étrangement rappelé la Dance de mes premières boums dans les années 90…

Le titre rétro « Love Never Felt So Good » en duo fictif avec Justin Timberlake se laisse écouter, « Chicago » également… mais mon coup de cœur va à la reprise de « A Horse With No Name » d’America « A Place With No Name ».   

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 08:15

 

Parfois ça fait du bien de remonter un peu le temps... Joyeux dimanche !!!

Repost 0
Published by Yosha - dans Zik
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 06:27

Déjà, petite info pratique, le musée Van Gogh propose une nocturne jusqu'à 22 heures le vendredi. En réservant nos billets à l'avance sur le site, on n'a pas fait une seconde de file et il n'y avait pas non plus foule à l'intérieur. Par contre, il y avait un DJ et des concerts (la musique était plutôt lounge quand même...).

musee-van-gogh.JPG

Les oeuvres présentées le sont par roulement du fait de leur grand nombre et de leur fragilité et bien sûr certaines sont parfois prêtées pour des expositions (c'était le cas des Tournesols) mais la collection demeure impressionnante. Il s'agit de la plus grande collection du monde.

Le rez-de-chaussée met en parallèle des oeuvres de Van Gogh avec celles d'artistes qu'il admirait (Gauguin, Pissaro...).

Le premier étage est chronologique et c'est fascinant d'y suivre l'évolution étonnante de ce génie : des premières oeuvres sombres sur l'univers paysan aux dernières tourmentées aux couleurs vives, il y a un gouffre... On y suit l'influence parisienne déterminante ou encore celle de l'esthétisme japonais.

Le deuxième étage est axé sur la technique. On y découvre par exemple l'importance du travail de Van Gogh sur la couleur, notamment les couleurs complémentaires et son utilisation d'un outil (cadre) pour la perspective qu'il ne maîtrisait pas bien.

Petite sélection des tableaux qui m'ont le plus interpelée :

the-sower.jpg

 The sower (1883)

 

800px-WLANL_-_jankie_-_Twee_vrouwen_in_het_veen-_Vincent_va.jpg

 Twee vroumen in het veen

 

De-pastorie-te-Nuenen.jpeg

 The vicarage at Nuemen (1885)

 

avenue-of-poplars-in-autumn.jpg

Avenue of poplars in autumn (1884)

 

head-of-a-skeleton-with-a-burning-cigarette.jpg

Head of a skeleton with a burning cigarette

Van Gogh marque ici sa distance avec un académisme jugé ennuyeux

 

 Van_Gogh_Almond_blossom.jpg

Almond blossom

 

daubigny-s-garden.jpg

Daubigny's garden

Peint sur une serviette en lin. Van Gogh peignait sur ce qu'il avait sous la main... souvent des deux côtés d'une toile par économie.

 

the-pink-orchard.jpg

The pink orchard présenté aux côtés de The pink peach tree et The white orchard selon la disposition indiquée par Van Gogh

 

seascape.jpg

 Seascape near Les Saintes-Marie-de-la-Mer

 

723PX--1.JPG

 Trees and undergrowth

 

boulevard-de-clichy-1887-1-_jpg-Blog.jpg

Boulevard de Clichy

 

Et bien sûr tous les autoportraits...

Repost 0
Published by Yosha - dans Expos
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 04:54

J'aimerais pouvoir dire qu'on avait anticipé, qu'on s'était dit : c'est sympa d'aller à Amsterdam le jour de la fête du Roi... mais en fait on n'en avait aucune idée jusqu'à ce qu'on réserve notre Air BnB ! Là, le doute s'est immiscé, tous les Amstellodannois semblaient unanimes : "Vous savez que ça va être le jour du Roi ? Ca va être de la folie !"

Bon de toute façon on avait déjà réservé le Thalys alors il ne nous restait plus qu'à vivre ce jour de folie !

Le jour du Roi, le 26 avril, est la plus grande fête nationale (avant, c'était le jour de la Reine le 30 avril). Tout le monde s'habille en orange, la couleur royale, Amsterdam se transforme en une gigantesque brocante où chacun peut vendre son bric à brac, des objets artisanaux, des gâteaux, boissons etc.

Il y a de la musique partout, pour tous les goûts : traditionnelle ou plus actuelle avec des DJ installés aux coins des rues. Les canaux ne désemplissent pas, les rues sont un flot incessant de gens joyeux vêtus en orange. C'est incroyablement bon enfant, on sent que tout le monde attendait cette fête des étoiles plein les yeux... En une journée, je n'ai compté que six policiers (dont quatre à cheval dans le quartier rouge, soit-disant le plus surveillé...)

Cela commence dès six heures du matin et les rues se vident tranquillement avant vingt heures.

J'ai été impressionnée par la discipline qui régnait derrière cette fête un peu folle. Vers dix-huit heures, on était au Vondelpark complètement sens-dessus dessous, des détritus partout... Deux heures plus tard, il était vidé et nettoyé comme si de rien n'était !

J'ai tenté d'imaginer cette fête transposée à Paris... sans grand succès : des rangs de CRS me sont aussitôt venus à l'esprit...

 

fete3.JPG

 fete6.JPG

fete5.JPG

 

DJ-copie-1.JPG

 

 

 

 

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 09:01

Les poffertjes

Une vraie révélation gustative ! A la croisée des pancakes, blinis et crumpets. L’intérieur est à peine cuit, l’extérieur légèrement croustillant, le tout fond dans la bouche. On déguste ces mini crêpes saupoudrées de sucre glace avec une noisette de beurre. J’ai rapporté une préparation toute faite mais sans la poêle spéciale, j’ignore ce que ça va donner…

pofertjes.JPG

 

Le rijsttafel

Héritage colonial de l’île de Java, le rijsttafel est impressionnant ! Une multitude de petits plats vous sont apportés (une quinzaine !). Tout est délicieux, à condition d’aimer le lait de coco, la citronnelle, la cacahuète, le curry… et les épices en général. On peut choisir de déguster un rijsttafel végétarien, au poisson ou à la viande.

rijsttafel.JPG

 

Blauw un peu excentré à l’extrémité du Vondelpark est un des restaurants indonésiens les plus réputés à Amsterdam. La réservation est obligatoire.

Amstelveenseweg 158-160

 

Le Vondelpark

Un parc à l’anglaise avec en son cœur le café Blauwe Theehuis sorte d’équivalent du Rosa Bonheur !

Blauwe-Theehuis.JPG

   

De Laatse Kruimel

Langebrugsteeg 4

A deux pas du Béguinage, vers l’intersection entre Spui et Rokin.

Salon de thé girly aux tartes salées et pâtisseries toutes plus appétissantes les unes que les autres ! Jugez par vous-mêmes…

 

patisseries.JPG

de-laatse-kruimel.JPG

Photo prise lors d'une seconde d'accalmie mais c'est blindé en permanence

 

Beguinage.JPGLe Béguinage

 

fleurs

 

La Maison d’Anne Frank

Rappel coup de poing que l’homme est capable du pire comme du meilleur…

Un conseil : y aller pour l’ouverture afin d’éviter la file. A neuf heures, on a attendu seulement vingt minutes mais dans la journée l’attente peut être de trois heures.

 

Le musée Van Gogh

Je vais lui consacrer un billet entier prochainement, il le mérite bien !

 

Le quartier du Jordaan

On y flâne le long des canaux, à pied ou en bicyclette, parmi les rues fleuries et les agréables terrasses des cafés.

Joordan1

Boomstraat.JPG

peniche-bouddha.JPG

 

terrasse-cafe.JPGterrasse-sous-la-pluie.JPG

 

Le squat Vrankrijk

Spuistraat 216

Il était fermé mais on a quand même fait connaissance avec un artiste de street art, Hero de Janeiro.

Vankrijk.JPG

 serpent.JPG

 

little-devil.JPG

 

enfant.JPG

 

On n’a pas pu tester le pédalo (canal bike) pour cause de jour du Roi (et de pluie) mais ça doit être vraiment chouette !

pedalo.JPG

 

 Dégustation de gouda au wasabi (étonnant mais pas si mauvais !) et de fromage de chèvre à la truffe (un vrai délice !) à la Amsterdam Cheese Company

cheese-company.JPG

 

Mon butin après avoir traîné dans un supermarché local…

butin.JPG

Des vermicelles au chocolat, aux fruits, à l’anis… que Les Hollandais parsèment sur leurs tartines

La fameuse préparation à poffertjes !

De l’advocaat, une liqueur à base d’œufs tellement onctueuse qu’elle se déguste à la cuillère (assez spécial !)

Les Melo-cakes, gâteaux au chocolat fourrés d’une mousse meringuée à la légèreté céleste (ça me rend lyrique...)

Les M&Ms « oranje » édités pour le jour du Roi, ils n’ont de spécial que leur couleur

 

L’Europe unie à côté du Vandelpark (Roemer Visscherstraat 20 à 30) : sept maisons y ont été construites à la fin du XIXème siècle pour représenter l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie, la Russie, les Pays-Bas et l’Angleterre.

europe-unie.JPG

 

J’ai moins aimé…

 

Le Dam (la place principale d’Amsterdam) et de façon générale le centre ville très animé et touristique mais assez laid. Le Dam est envahi par une fête foraine à Pâques, on a pu admirer la vue depuis la grande roue.

vue.JPG 

Le marché aux fleurs : on y trouve toutes sortes de tulipes, des bulbes, des souvenirs… Construit tout en longueur, il manque de charme à mes yeux.

 

 

 Le cinéma Tuschinski étonnant avec son style art déco considéré comme un des plus beaux d’Europe mais kitschissime…

cine-tuschinski.JPG

 

Le quartier rouge clairement pittoresque et à voir mais je ne m’y balladerais pas pendant des heures contrairement au Jordaan.

quartier-rouge.JPG

 

Le petit pain au hareng : goûté pour l’expérience… pas mauvais mais pas marquant non plus.

petit-pain-au-hareng.JPG

 

Prochainement... King's Day !!!

 

confettis.JPG

 

 

Repost 0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 07:15

le-poilu-le-griffu-et-le-cornu.jpgLe Poilu semble tout droit sorti du Magicien d'Oz, le Griffu a des petits airs du Bossu de Notre-Dame et Le Cornu un sourire à la Bourvil... Ces trois monstres sont donc tout à fait sympathiques ! Mais voilà, le soir, plus personne ne lit leur histoire, ils tombent dans l'oubli et décident d'y remédier en quittant le pays des monstres et en allant voir par eux-mêmes ce qui se passe. Echec total, personne ne fait attention à eux... jusqu'à ce qu'ils découvrent une petite fille en train de dessiner...

Une histoire tendre et légère qui fait naviguer entre réel et imaginaire.

 

De Laurence Bourguignon et Michaël Derullieux chez Mijade

Repost 0
Published by Yosha - dans Albums
commenter cet article
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 03:33

brumes-apparence-1526366-616x0.jpg

 

De Frédérique Deghelt j'avais particulièrement aimé "La grand-mère de Jade". Ce roman m'avait touchée ce qui n'est pas le cas de ses autres romans. J'aime son écriture, j'aime les réflexions qui s'en dégagent mais aucune émotion particulière ne naît chez moi. "Les brumes de l'apparence" n'a malheureusement pas dérogé à la règle.

Frédérique Deghelt bascule ici du côté obscur, dans un ésotérisme un peu grossier avec spectres, voyants et exorcisme. 

Pas facile de croire à l'histoire qu'elle nous raconte ici, celle d'une parisienne de quarante ans satisfaite de sa vie mondaine, qui se découvre des dons de médium lorsqu'elle hérite d'une maison perdue dans la forêt...

Ce qui m'a plu, c'est la remise en question de cette femme sur ses choix de vie, sa recherche d'un accord avec ses souhaits profonds. L'aspect ésotérique est intéressant tant qu'il questionne notre rapport à la mort, ses liens avec la vie. En revanche, tout le côté maison hantée horreur fantastique m'a fait l'effet d'un train fantôme de pacotille - on est plus amusé qu'effrayé. Et la fin semble accolée au reste un peu hâtivement. Mais j'ai aimé la façon dont l'auteure dépeint avec beaucoup de justesse la magie de la forêt et de la rivière :

"Bonds de l'écume sur la mousse, reflets de branches dans le miroir mouillé, empreintes plus sombres de l'eau qui se retire des pierres chaudes. Lumières changeantes jouant sur les buissons, fleurs qui se cachent pour mieux capter la lumière intermittente qui joue à les caresser puis disparaît."

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 04:31

Depuis que mon fils a vu "Le cauchemar de Bob l'éponge" chez sa grand-mère, c'est la crise au moment du coucher... Je croyais que c'était gentillet voire un peu niais, Bob l'éponge... et bien détrompez-vous ! Ne laissez pas vos enfants regarder ce dessin animé traumatisant et s'il est déjà trop tard, lisez ce billet pour vous sortir d'affaire !

Je me suis donc plongée dans les nombreux albums traitant de ce thème porteur et voici une petite sélection :

 

Le plus classique "Il y a un cauchemar dans mon placard"

il-y-a-un-cauchemar-dans-mon-placard.jpg

Un petit côté désuet dans les illustrations mais la représentation farfelue des cauchemars finalement plus peureux qu'effrayants fonctionne bien.

 

Le plus décalé "Comment ratatiner les cauchemars"

comment-ratatiner-les-cauchemars.jpg

Pas vraiment convaincue. Je préfère du même auteur "Comment ratatiner les monstres" beaucoup plus intéressant au niveau du vocabulaire.

 

Le plus scolaire "La boîte à cauchemars"

la-boite-a-cauchemars.jpg

Parfait pour les enfants qui lisent déjà tout seuls. L'histoire d'une maîtresse qui a la bonne idée de faire dessiner aux élèves leur pire cauchemar et de les enfermer dans une boîte pour qu'ils puissent dormir tranquilles... Mais que se passe-t-il si la boîte se renverse ?  Rassurez-vous, ça finit bien !

 

Sweet dreams !

 

 

Repost 0
Published by Yosha - dans Albums
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤