Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 18:12

Deux découvertes récentes en matière de livres pour enfants (2-4 ans) :

"Au lit petit monstre !" de Mario Ramos, l'auteur de "C'est moi le plus fort !"  

au-lit-petit-monstre.gif

 

Idéal pour dédramatiser le moment du coucher... L'enfant y est représenté sous les traits d'un petit monstre qui fait tourner son pauvre papa en bourrique jusqu'au retournement final où ce pauvre père prend lui-même les traits d'un énorme monstre ! Oui finalement, le "petit monstre" a bien le droit de prendre le temps pour se coucher et son père pourrait être un peu plus patient...

Mario Ramos est définitivement mon auteur-illustrateur pour la jeunesse préféré : des textes et dessins pleins d'humour et toujours très bien vus et puis j'avoue, ça m'a bien plu que ce soit le père qui se galère pour mettre son enfant au lit !

 

"Petite taupe ouvre-moi ta porte !"

9782733815922.jpg

 

Un album à la structure répétitive qui ne peut que fonctionner avec les petits vu que le personnage du loup se fait laminer par les autres animaux, plus petits mais plus forts ensemble. Une histoire très morale - le loup a le droit de boire sa soupe à la paille à la fin - aux illustrations toutes douces regorgeant de petits détails et au texte très bien écrit, presque musical du fait des rimes... En tout cas, j'en ai fait une chanson pour mon fils ! Oui on finit par connaître les histoires par coeur à force de les lire et relire... ce qui est pratique finalement !

 

Repost 0
Published by Yosha - dans Albums
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 16:34

hunger_games_book-cover.jpg

 

Je suis toujours assez curieuse des livres à succès même s'ils visent un public d'ados voire d'enfants. Je me suis ainsi plongée dans "Harry Potter" et "Twilight" et si j'ai apprécié l'univers du premier j'ai été déçue par le second trop teen novel à l'eau de rose pour mon goût... et cette histoire de vampires n'arrangeait rien !

J'étais donc intriguée par le succès de "The Hunger Games" que j'ai enfin terminé ! Une bonne surprise... Je m'attendais à un teen novel à la "Twilight" mais l'univers de science-fiction réaliste et glaçant fait très légèrement penser à Orwell ou Huxley. Le synopsis rappelle beaucoup celui du film "Battle Royale" : des ados jetés dans une arène pour s'entretuer excepté que "The Hunger Games" est l'étape ultime de la télé réalité vu qu'il s'agit d'un "divertissement". Du côté des références, "The Hunger Games" m'a également vaguement rappelé "La petite fille qui aimait Tom Gordon" de Stephen King pour son côté "épouvante dans la forêt". Il y a quelque chose du maître du suspense chez Suzanne Collins. Je suis rentrée dans "The Hunger Games" pour ne plus en sortir. L'auteur parvient à nous maintenir en haleine tout le long ce qui est une belle performance vu qu'on devine la fin dès le début. On s'identifie sans peine à l'héroïne, certains passages m'ont presque arraché des larmes et tout de même, en trame de fond se dessine une critique de notre société de consommation voyeuriste sans âme ni idéal. Alors, bien sûr c'est poussé à l'extrême mais ça fonctionne très bien.

Le Capitol représente les pays capitalistes qui ont tout mais dont les sociétés sont devenues oisives et dépressives, les Districts les pays du Tiers Monde laissés pour compte avec peu de choses, exploités par les Capitalistes mais qui, dans une certaine mesure, ont eux réussi à garder de vue l'essentiel.

 

"What do they do all day, these people in the Capitol, besides decorating their bodies and waiting around for a new shipment of tributes to roll in and die for their entertainment ?"

 

J'ai raté le film mais je suis assez curieuse de découvrir cette adaptation... Et il me reste encore deux tomes à lire !

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 07:09

ENORME coup de coeur pour Lianne La Havas, cette jeune chanteuse londonnienne découverte avec "No Room For Doubt".

Dans un registre plus léger, cette chanson sur la différence d'âge dans le couple  : "Age"... mais toujours cette voix qui me donne des frissons !

 

Premier album "Is your love big enough ?" à paraître le 9 juillet prochain..

Repost 0
Published by Yosha - dans Zik
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:20

Rien ne m'arrête, le week-end dernier, j'ai testé non pas une mais deux boutiques de cupcakes !

Le match : Beauty cakes VS Miss Cupcake

 

beauty-cakes.jpg

 

Beauty cakes est une petite boutique de cupcakes que l'on peut emporter ou déguster sur place située à deux pas du jardin des Batignolles au 83 rue Nollet.

J'avais lu qu'un de leurs cupcakes avait été choisi pour figurer dans une pub Shiseido au Japon

cupcake-pub-shiseido.jpgalors j'ai été un peu déçue par leur présentation, appétissants mais moins raffinés que ce à quoi je m'attendais...

Bref, le dernier cupcake banane Nutella m'étant passé sous le nez, j'ai longtemps hésité entre le beurre de cacahuètes (mais j'avais l'impression d'engranger des calories rien qu'en le regardant) et le tout chocolat pour lequel j'ai finalement très raisonnablement opté. Rien à dire, très fondant, très (très !) chocolaté, très mignon avec sa petite fleur en sucre. Le bémol c'est la taille des cupcakes... Au lieu de pouvoir en goûter deux trois différents - ce qui est pour moi un des principes des cupcakes, la variété - au bout d'un, j'ai lamentablement calé.

 

cupcake-choco.JPG

 

Petite parenthèse, si vous êtes fan de cupcakes et / ou de Top Chef, l'émission "La Guerre des Cupcakes", présentée par Chloé S est diffusée le mardi à 17h sur Cuisine TV.

 

Reprenons... Miss Cupcake se situe à deux pas du métro Abesses au 22 rue de la Vieuville. En parcourant le site, j'ai appris que les Anglais appelaient parfois le cupcake "fairy cake" (une portion pour fée !).

J'ai choisi un cupcake à la vanille parce qu'il était vraiment mignon avec son petit chamallow : texture et goût parfaits. Une petite terrasse permet de les savourer au soleil.

Moins médiatisée que Cholé S ou Beauty Cakes, Miss Cupcake m'a néanmoins totalement conquise... affaire à suivre !

 

cupcake vanille 

 

 

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 06:51

un-ciel-radieux.jpg

 

"Un ciel radieux" de Jiro Taniguchi est un manga qui traite des choses essentielles de la vie...

Suite à un accident entre un homme d'âge mûr, Kubota, et un adolescent, Takuya, seul Takuya s'en sort mais Kubota qui a l'impression d'avoir gâché sa vie, ne peut se résoudre à partir et reste hanter la conscience de Takuya afin de transmettre des messages aux siens. Au passage, il va également parvenir à modifier les relations qu'entretenait Takuya -qui a tout de l'ado tête à claques - avec sa famille.

Un beau sujet traité de façon un peu lente et redondante. Le message - l'important dans la vie c'est l'amour et la famille - manque d'originalité. Dans le genre manga, j'ai de loin préféré "Everyday" à la réfexion et à l'ambiance beaucoup plus fines.

La postface où l'auteur nous parle de la mort de son chat est assez surprenante. Un très beau passage cependant :

"Perdre tout à coup un être qui a vécu près de soi, c'est un grand trou qui s'ouvre. Mais on ne peut pas vivre non plus avec cette béance dans le coeur en permanence. Cela prend longtemps pour accepter en soi la disparition d'un être aimé. Et je crois que c'est en mettant de l'ordre dans ses sentiments, en surmontant sa détresse et en prenant un nouveau départ, que l'on grandit."

Repost 0
Published by Yosha - dans BD
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 07:03

"Brest Bay" est extrait du premier album du crew breton Stand High Patrol, "Midnight Walkers". J'avais découvert le "dub-a-dub", un son bien à eux, et la voix particulière de Pupajim avec le titre "Dancehall Scientist". "Midnight Walkers" confirme toutes mes espérances !

 

Repost 0
Published by Yosha - dans Zik
commenter cet article
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 17:18

bad.jpg

 

Pour fêter le 25ème anniversaire de Bad (sorti le 31 août 1987), Sony sortira Bad 25 le 17 septembre 2012. En plus de morceaux revisités, Bad 25 contiendra également des images du live à Wembley du 16 juillet 1988. 

Je crois que c'est mon album préféré, en tout cas, il contient ma chanson préférée "Man in the mirror".

I just can't wait...

 

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 20:07

Cosmopolis.jpg

 

Red code ! Red code ! Don't go see Cosmopolis ! I repeat... DON'T GO SEE COSMOPOLIS !!!

Désolée, je suis encore sous le choc... Je ne suis pas en mesure de vous restituer l'intégralité du calvaire subi pendant près de deux heures. Est-ce un complot visant à éradiquer Robert Pattinson du septième art ? Je l'espère pour David Cronenberg et je lui souhaite de retrouver Vitto Mortensen très vite.

Donc Robert Pattinson incarne un golden boy lubrique et impulsif perdu dans la vacuité de son existence, un frère spirituel de Patrick Bateman en somme. Esthétisme froid et vide, atmosphère ouatée et pesante d'une limousine, dialogues surréalistes sensés être profonds mais que j'ai juste trouvés creux et vains, rien ne nous est épargné dans cette démonstration lourdingue de l'inhumanité du capitalisme. Les obsessions du personnage "to have a hair cut" et l'asymétrie de sa prostate font office de gags récurrents... Les Frenchies Juliette Binoche en cougar lascive et Mathieu Amalric en artiste de l'entartrage ne sont pas gâtés avec leurs seconds rôles caricaturaux. Je vous épargnerai le symbolisme des rats... Le seul intérêt de ce film à mes yeux est la découverte de ce titre de rap : Mecca de K'naan.

Le petit démon en moi rigole en pensant à tous les fans de Robert qui vont aller voir ce film. Ceci étant, je l'ai trouvé plutôt crédible avec un jeu très (trop ?) sobre même si le face à face final avec Paul Giamatti, parfait en lunatique dément, montre qu'il lui reste encore beaucoup à apprendre.

Repost 0
Published by Yosha - dans Ciné
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 05:56

Moonrise-Kingdom-1.jpg

 

Le dernier Wes Anderson se situe dans les sixties sur une île au large de la Nouvelle-Orléans. On y suit deux enfants qui décident de fuguer ensemble.

L'esthétisme est magnifique, rappelant notamment Norman Rockwell. Les paysages sont filmés à la manière d'un paradis perdu... Un hymne à l'enfance qui n'est pas sans rappeler Peter Pan ! Edward Norton, Bill Murray et Bruce Willis sont de la partie, touchants en adultes désillusionnés.

J'ai beaucoup aimé la façon dont Wes Anderson traite l'enfance, avec toute sa pureté, son côté entier mais aussi sa cruauté. Mention spéciale pour le passage sur la crique lorsque les deux fugitifs dansent un slow sur Fançoise Hardy ! J'ai un peu moins accroché avec les rebondissements rocambolesques même si je reconnais qu'ils font partie de l'esprit du film.

 

Beyond-the-Easel.jpg

                                         Beyond the Easel, autoportrait de Norman Rockwell

Repost 0
Published by Yosha - dans Ciné
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 14:46

"Warm my Soul" est tiré du second album éponyme de Blundetto, aka Max Guiguet, programmateur à Radio Nova. Un titre de reggae planant qui me plaît bien.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Yosha - dans Zik
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤