Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 15:07

prison-break-2013.jpg

crédit photo : Marion Pluss

 

Nous nous étions toujours ignorés, fuis même... Nous n'avions rien en commun : les Deudés étaient des êtres plats, sans relief, laborieux. Nous les regardions de haut, avec dédain. Ils affichaient pourtant un petit sourire incompréhensible. Comment pouvait-on se satisfaire de cette vie misérable ? Nous, les Troidés, étions flamboyants, libres et fiers. Nous pouvions nous déplacer à notre guise tandis que les Deudés étaient condamnés à raser les murs...

 

Et puis, il y a eu la Grande Peur. Ceux qui ne l'ont pas connue ne peuvent pas comprendre. C'était d'ailleurs incompréhensible, on n'avait rien vu venir. Les Deudés s'en sont beaucoup mieux sortis, peut-être parce qu'ils étaient protégés par leurs murs. Nous n'étions plus si fiers ni flamboyants. Parfois, je me surprenais à avoir envie de m'aplatir, de me fondre dans un mur. Nous baissions la tête pour ne pas avoir à croiser le regard des Deudés, ne plus voir leur petit sourire qui semblait dire "On vous avait prévenus..."

 

J'errais, désoeuvrée, je revenais souvent dans des endroits du passé, où j'avais été heureuse, mais tout avait changé, tout était triste et dévasté. Peut-être aussi parce que je l'étais. Les Deudés s'étaient remis au travail, ils rebâtissaient ce qui avait été détruit et je me sentais inutile, vaguement honteuse. Je n'osais pas les regarder. Un Deudé me dévisageait pourtant avec insistance. Même si je détournais les yeux, son regard me brûlait la peau. Je finis par trouver le courage de lever les yeux vers lui, je croisai son regard pétillant qui me dévorait, son sourire délicieusement enfantin. Mon visage s'échauffa, je murmurai : "Je peux vous aider ?" Il tendit la main à travers le mur et je vis qu'il n'était pas si plat, juste différent. Et ça me plaisait bien.

 

Atelier d'écriture proposé par Leiloona

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cardamone 19/02/2014 23:01


Je ne me reconnais pas, mais je m'y retrouve!!! (bon, comme souvent dans les textes que j'aime en fait) En tout cas, je suis fière si j'ai pu participer à l'inspiration de ce texte!!

Yosha 20/02/2014 08:12



C'est le côté conte poétique, c'est un registre dont je n'ai pas l'habitude mais qui me plaît beaucoup chez toi alors je m'y suis lancée ! Merci pour l'inspiration !



Cardamone 16/02/2014 21:13


J'aime énormément cette atmosphère de conte poétique, la tendresse, l'humanisme, le décalage qui nous évade du réalisme pour nous faire voir autrement notre réel.

Yosha 17/02/2014 08:54



Merci beaucoup Cardamone ! Faut que j'avoue... je me suis pas mal inspirée de toi !



Leiloona 12/02/2014 18:55


Oh c'est super original dis donc ! :-o Bravo !

Yosha 12/02/2014 23:55



Merci beaucoup Leiloona ! Bah faut dire que la photo l'est...



Jean-Charles 10/02/2014 12:38


Drôle et tendre à la fois et un clin
d'oeil

Yosha 10/02/2014 13:36



Oh merci Jean-Charles j'adore ces adjectifs !



jacou 10/02/2014 08:37


je suis charmée par cette version de l'histoire.

Yosha 10/02/2014 10:23



Je suis heureuse de t'avoir charmée !



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤