Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 14:44

"Certains pensent que le divorce, ça ne sépare que les adultes. Chacun son gosse sous le bras et vogue la galère."

 

que-nos-vies-aient-l-air-d-un-film-parfait.jpg

 

"que nos vies aient l'air d'un film parfait" de Carol Fives est un roman sur un divorce et plus précisément la séparation qu'il engendre entre une soeur et son petit frère. L'histoire est narrée à plusieurs voix : le père, la mère et la soeur qui parle pour elle et pour son frère qui semble s'être muré dans un silence souriant. On baigne dans les années 80, le titre provient d'ailleurs d'une chanson de Lio, "Amoureux solitaires".

Je ne suis pas rentrée tout de suite dans ce livre. Le divorce et la façon dont les parents le vivent - mère dépressive, père qui pleure - m'ont laissée indifférente, en revanche, je trouve qu'il prend son envol à partir du moment où il aborde la douleur pour la soeur d'avoir été séparée de son petit frère. Il y a alors des passages vraiment magnifiques.

 

"Je te cherche dans des boîtes à musique où nous nous disloquons en silence, jamais dans le rythme, hors tempo."

 

"Les grands n'ont jamais rien compris. Les grands ont oublié qu'ils avaient eu un frère, une soeur, ou simplement un ami, un alter ego. En vieillissant, ils taisent cet amour-là, ils le changent en autre chose, de plus commun, de moins magique, ils oublient qu'avec l'eau à la fraise, un jour, ils ont fait de la framboise"

 

La lettre finale m'a un peu submergée, les non-dits sont finalement plus forts que les mots.

 

Pour lire d'autres avis, cliquez ici et merci à Leiloona pour cette découverte !

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤