Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 07:31

 

love.jpg

crédit photo : Kot

 

Lila enfouit son visage dans mon cou. La chaleur de son souffle, son odeur... m'emplissent et me chavirent. Je n'aurais jamais cru ressentir cela un jour. Les femmes, je les convoite, je les consomme et je les délaisse. J'affecte la nonchalence, les mains dans les poches mais Lila m'a complètement envoûté... J'en arrive à avoir peur que cela s'arrête. Elle recule d'un pas, me sourit d'un air amusé. "Ca va, mon chéri ?"

Je me ressaisis, tente d'afficher un masque blasé. "Très bien ! Ecoute, je viens de réaliser qu'il fallait que je repasse au bureau. On se rejoint plus tard, à l'appartement ?"

Lila me contemple, la tête légèrement penchée. Ses yeux de panthère se plissent légèrement comme pour mieux me sonder, son sourire se retrousse sur ses petites incisives pointues. "Oui, bien sûr !" Elle effleure ma joue de ses lèvres et se noit dans la foule qui descend du métro. Alors que les portes se referment, je la suis du regard. Malgré la foule qui l'entoure, je ne vois qu'elle, sa présence magnétique.

J'ai un coup au coeur. Et si elle disparaissait ? Si je ne la revoyais plus jamais ? Ma vie avant Lila m'apparaît tellement vide, sans sens. Mais je sais bien que je dois donner le change, ne pas l'étouffer pour ne pas la faire fuir. Lila me fascine mais ce qui me fascine surtout, je crois, c'est sa liberté.

 

Je suis bien repassé au bureau mais je n'ai pas réussi à me concentrer. J'ai regardé par la fenêtre la ville qui ne s'arrête jamais, les yeux dans le vague. Je ne supporte pas très bien cette dépendance dans le fond, elle est source d'une vie plus intense mais aussi de beaucoup d'angoisses et incertitudes. Il faut que je mette un terme à cette relation, comme aux autres. Ou bien... J'enfile précipitemment ma veste et je me rue dehors.

 

J'arrive à l'appartement le coeur battant. La lumière est tamisée, un air de jazz en fond, pas de trace de Lila. Je finis par la trouver dans la salle de bains. Je traverse l'atmosphère saturée de vapeur et de parfums et je m'assieds sur le rebord de la baignoire. Je ne peux attendre plus longtemps. Je sors une petite boîte de la poche de ma veste et la tends à Lila : "Lila, veux-tu être ma femme ?"

 

Le dîner traîne, sombre et maussade. Les efforts de Lila pour relancer la conversation tombent à plat devant mon humeur morose. Je mâchonne un bout de steak, au bord de la nausée. Je réalise que la seule chose que je convoite réellement m'est refusée. Et que je ne peux rien y faire. Je contemple Lila avec colère, je n'ai même pas compris les raisons de son refus. "Je ne peux pas accepter, tu ne me connais pas vraiment..." Bla bla bla. Elle ne veut pas de moi et ça fait mal. Je jaillis de ma chaise et me dirige vers Lila qui sursaute. Elle ne veut pas de moi... Je l'attrape par les cheveux. Un éclair de surprise et de peur traverse le regard de Lila. "Tu es fou, lâche-moi." Elle me fixe sans ciller et j'hésite mais la colère, la douleur du rejet sont les plus fortes. Je la tire par le bras, la renverse par terre, c'est facile. Il se produit alors quelque chose d'étrange : Lila tend les lèvres vers mon cou...  Je sens la morsure de ses petites dents. Je souris, c'est comme une délivrance, une souffrance qui m' apporte la plénitude qui me manquait.

 

Lila se relève, regarde le corps inerte. Et baisse les yeux sur sa main crispée sur son couteau.

 

Atelier d'écriture proposé par Leiloona

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cardamone 27/01/2014 21:15


Très efficace la narration! J'aime beaucoup ce côté un peu trouble qui fait que, malgré le côté terrible de l'histoire, on n'est vraiment pas plombé, entre le côté peu sympathique du personnage
et cette sensation de plénitude qu'il éprouve au moment fatal, on est bien vite consolé!


Trop bien trouvé le titre!

Yosha 29/01/2014 16:24



Oui tu as vu comme je suis charitable... je l'aimais pas tellement ce personnage mais je lui ai quand même offert une belle mort !



lucie 12/01/2014 12:34


punaise quel final ! je ne m'attendais pas du tout à ça. Bravo !

Yosha 13/01/2014 20:21



Merci Lucie ! C'est drôle de voir les commentaires, j'étais persuadée que la fin était ultra prévisible !



Leiloona 07/01/2014 22:35


Eh ben, à la prochaine demande en mariage, je fais plus gaffe ! :lol:

Yosha 08/01/2014 07:10



Oui on ne sait jamais...



saxaoul 06/01/2014 20:04


Oh là là, quelle chute !

Yosha 07/01/2014 07:00



Oui c'est un peu violent...



MORGANE 06/01/2014 14:56


Meilleurs Voeux également !


J'ai participé cette semaine mais il y a eu cafouillage dans mes mails ...


Tu peux lire mon texte dans les commentaires de celui de Leiloona .

Yosha 06/01/2014 17:19



Je file le lire !!



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤