Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 07:21

celine.jpg

crédit photo : Romaric Cazaux

 

Jamais je n'aurais imaginé qu'une décision aussi anodine puisse ainsi bouleverser le cours de ma vie.

C'était le début de l'hiver, la nuit tombée avait le calme des premiers froids. Je relevai le col de mon manteau pour lutter contre sa caresse mordante. Je n'étais plus triste. Mais je me sentais vide, dans l'attente de quelque chose... Je décidai de suivre un autre chemin pour rentrer chez moi, acte anodin pour briser un peu la routine du quotidien. La devanture a attiré mon regard. Forcément. Cela avait beau être la boutique d'une fleuriste, ce n'était pas évident au premier coup d'oeil. Plutôt que des fleurs, on imaginait sans peine des filles de joie derrière ces rideaux écarlates, au milieu de ces boas roses en plumes. Cela m'a arraché un sourire. Malgré l'heure tardive et le froid, la porte était ouverte. Sans même réfléchir, je suis entrée. Une femme s'est approchée de moi. Sur ses lèvres flottait un sourire serein, ses yeux verts pétillaient de vie. Sa tenue était à la mesure de la démesure de la vitrine de son magasin. Je poursuivis ma métaphore de mauvais goût : une mère maquerelle de plantes en pot... Pourtant, je dois avouer que toutes ces couleurs me faisaient du bien, bouleversaient la grisaille de mon quotidien.

Elle m'observait, la tête légèrement penchée, l'air intrigué :

"Vous ne vous êtes pas arrêtée aux apparences."

C'était un constat étrange.

"Quelles apparences ?"

"Celles... d'une fleuriste de mauvais goût ! Venez..."

Elle tourna les talons pour se rendre dans l'arrière-boutique. Je la suivis, poussée par une force mystérieuse.

L'arrière de la boutique était jonché de livres, de tableaux, de sculptures... Un fauteuil moelleux me tendait les bras.

"Installez-vous."

Devant un thé à la menthe trop sucré, je me confiai. Moi qui n'avait jamais réussi à pousser la porte d'un psy, je révélai à cette femme les secrets les plus douloureux de mon existence. Je parlais, parlais et son sourire bienveillant ne la quittait pas, entraînant toujours plus de mots, tous ceux qui étaient enfouis depuis trop longtemps et m'étouffaient. Lorsque je la quittais enfin, je me sentais légère. J'ignorais tout d'elle sauf son prénom, Céline, qui faisait figure d'enseigne, mais j'avais la certitude que nous nous reverrions.

Pourtant, je laissais passer quelques jours avant de refaire ce détour. Une femme était en train de descendre le store métallique.

"Bonsoir, Céline n'est pas là ?

- Que désirez-vous ?"

Je dévisageai l'inconnue... elle ressemblait à la femme qui m'avait écoutée : les mêmes yeux verts, un air de famille...

"Je lui ai parlé il y a quelques jours et j'aurais voulu la remercier."

L'air fatigué de la jeune femme se mua en un masque horrifié.

"Qu'est-ce que vous racontez ? De qui parlez-vous ?"

Effrayée par son trouble, je tentai de la calmer comme je pus.

"Une femme qui vous ressemblait un peu... elle s'appelait Céline... C'est bien sa boutique ?"

La jeune femme s'affaissa sur elle-même.

"Oui... enfin, c'est la mienne maintenant. C'était ma mère. Elle est morte il y a dix ans."

 

Atelier d'écriture proposé par Leiloona.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cardamone 13/10/2013 23:24


Argh! Mais c'est quoi les plus douloureux secrets de son existence?? - Bon je sais, je suis trop curieuse!


Très belle histoire qui fait du bien! Merci!

Yosha 17/10/2013 09:33



Oui je sais je suis cruelle ! Bon je n'en ai aucune idée en fait, peut-être peux-tu les inventer ? Ah oui et je me suis très fortement inspirée d'une très belle histoire "La boutique du coin" de
Cynthia Asquith qui fait partie d'"Histoires de fantômes" présenté par Roald Dahl, un de mes livres préférés depuis le collège ! Bonne fin de semaine Cardamone !



monesille 08/10/2013 16:15


J'ai bien aimé le côté surnaturel et le petit clin d'oeil à ce qu'on pense immanquablement en premier en voyant la photo, le côté clinquant, tu t'en es sorti(e) très habilement.

Yosha 08/10/2013 19:53



Merci c'est gentil !



stéphanie 04/10/2013 17:27


j'aime bien ton personnage de femme généreuse et bienveillante, un ange gardien peu commun pour une âme en peine. 

Yosha 04/10/2013 21:19



Merci Steph ! En fait tu me l'as vaguement inspiré



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤