Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 07:03

"Tous les enfants construisent un mythe autour de leur naissance. C'est là un trait universel. Vous voulez comprendre quelqu'un ? Son coeur, son esprit, son âme ? Demandez-lui de vous parler de sa naissance. Ce que vous obtiendrez ne sera pas la vérité mais une histoire. Et rien n'est plus révélateur qu'une histoire."

 

le-treizieme-conte.jpg

 

"Le treizième conte" de Diane Setterfield est malheureusement son seul roman, à ce jour. On peut y voir une sorte d'hommage à la littérature anglaise du XIXème siècle. Les soeurs Brontë, Wilkie Collins sont notamment cités à plusieurs reprises et Diane Setterfield reprend des thèmes et un style qui caractérisent ces auteurs. Il s'agit même d'un hommage à la littérature elle-même. J'ai beaucoup apprécié les passages où l'auteur parle de la lecture et de ses effets dans lesquels tout lecteur se reconnaîtra je pense...

 

"J'ai toujours lu, et il n'y a pas d'époque dans ma vie où la lecture n'a pas été ma plus grande joie. Et pourtant je ne peux pas prétendre que mes lectures d'adulte aient eu le même impact sur moi et sur mon âme que celles de mon enfance. Certes, je crois toujours aux histoires. Et je continue à m'oublier quand je suis au milieu d'un bon livre. Mais c'est différent. Les livres sont pour moi, je le reconnais, la chose qui compte le plus ; mais je n'arrive pas à oublier qu'il y a eu une époque où ils étaient à la fois plus banals et plus essentiels encore que maintenant. Quand j'étais enfant, ils constituaient toute ma vie. C'est pourquoi il y a toujours en moi une aspiration nostalgique au plaisir perdu qu'ils me procuraient."

"Vous connaissez ce sentiment qui vous vient quand on commence un nouveau livre avant que la membrane du précédent ait eu le temps de se refermer complètement ? Les idées, les thèmes, et même les personnages du dernier ouvrage ont imprégné les fibres de vos vêtements, et quand vous ouvrez le suivant, ils sont toujours là."

 

"Le treizième conte" fait référence à un ouvrage de Vera Winter, romancière à succès, qui n'en contient pourtant que douze. Tout comme ce livre, la vie de la romancière est auréolée de mystère, Miss Winter n'en ayant jamais rien dévoilé, ou plutôt en ayant raconté à chaque fois une version différente. Alors qu'elle approche de la fin de sa vie, elle fait appel à Margaret Lea, biographe obscure, afin de lui dire "la vérité". Mais quelle vérité ?

 

J'ai été d'emblée happée par ce roman au charme un peu désuet. Les transitions entre l'histoire de Vera Winter et le présent sont parfaites, le mystère est entretenu jusqu'au bout, tenant le lecteur en haleine. Tout comme Margaret, on se trouve hypnotisé par ce récit à l'atmosphère mélancolique, tout en s'interrogeant sur la part de vérité qu'il contient... En toile de fond, une réflexion sur la vérité et les ravages que peuvent occasionner les secrets de famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Lemouton 31/12/2012 15:46


oh tu me le prêteras? toujours à la recherche de bons bouquins pour les longues soirées d'hiver... justement j'ai presque fini un polar de harlan coben sur les secrets de famille; un sujet
inépuisable!!!

Yosha 31/12/2012 17:26



Oui bien sûr ! Le thème devrait te parler Et c'est exactement le bouquin qu'il faut pour les longues soirées d'hiver !



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤