Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 06:12

"Quatre choses, avait-il appris, ne reviennent jamais en arrière : le temps passé, la pierre lancée, le mot prononcé, l'occasion manquée."

le contenu du silence

 

Lucia Extebarria fait partie de mes écrivains contemporains préférés. On ressent la tendresse dont elle couve ses personnages, un peu paumés, un peu marginaux, un peu drogués, surtout abîmés par la vie. Ses histoires se tissent autour de liens forts, amicaux, amoureux, familiaux, et son écriture se déploie avec générosité.

Je ne m'étais pourtant pas ruée sur "Le contenu du silence" dès sa sortie l'an dernier, refroidie par des critiques très mitigées mais en tombant sur la version poche, je n'ai pas résisté !

 

Le silence, c'est celui de Gabriel dans son couple mais c'est aussi celui de la soeur de Gabriel, Cordelia, victime d'une secte. Gabriel part à la recherche de sa soeur et du contenu de ce silence.  

Le séjour de Gabriel aux Canaries est surtout le prétexte à l'exploration de ses sentiments, d'un passé qui ressurgit peu à peu, d'un présent qu'il fuit.

Les personnages sont intrigants, complexes psychologiquement, ils se débattent avec le poids de leur passé, leurs sentiments... On sent dans ce roman l'attrait de Lucia Exteberria pour les secrets de famille (et pour l'ésotérisme !).

Ce n'est, à mes yeux, pas son meilleur roman mais j'ai adoré les descriptions des Canaries, sans les connaître, j'y ai été complètement transportée !

 

Extrait : "L'attirance irrépressible qu'il ressentait pour Helena n'avait pas de motif concret ni rationnel. Il n'aurait pas su dire ce qui, en elle, le rendait fou à ce point, alors qu'il aurait pu énumérer instantanément les cent raisons qui lui avaient fait penser qu'il devait épouser Patricia. Peut-être, justement, parce qu'elle était irrationnelle, qu'elle le renvoyait à son propre côté obscur et souterrain, à ses carences infantiles et à ses peurs inavouables. Tandis que l'amour de Patricia... Cet amour chaud comme un édredon de plume, sucré comme un gâteau de mariage, constant comme l'eau qui coule d'une source, collant comme un velcro... C'était justement cette relation de dépendance qui l'attirait vers elle et le repoussait en même temps. Un romantique aurait pu dire qu'elle se donnait à l'être aimé, un sceptique aurait objecté qu'elle était dépendante à l'excès, qu'elle ne savait pas rester seule, et même - comme Gabriel, dans ses plus forts moments de doute, s'était enhardi à le penser - qu'elle vampirisait ceux qu'elle aimait en prenant chez eux l'énergie et les raisons de vivre qu'elle ne trouvait pas en elle-même."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Cardamone 23/05/2013 22:46


J'avais beaucoup aimé Amour, prozac et autres curiosités, mais on m'a dit que les autres étaient moins bien, du coup, de peur d'être déçue, je me suis arrêtée là... Tu m'en conseillerais
un autre?

Yosha 24/05/2013 20:04



"Amour, prozac et autres curiosités" est mon préféré ! J'ai bien aimé "Cosmofobia", un roman assez foisonnant construit autour d'une multitude de personnages très touchants et "Un miracle en
équilibre" qui est sûrement le plus autobiographique avec une façon de traiter le thème de la maternité que j'ai trouvée assez inédite. Bon week-end plein de lecture... et d'écriture j'espère !



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤