Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 06:34

 

Ce film tombe à pic... En m'entendant dire à un élève inquiet d'avoir mis de la peinture sur son t-shirt : "Ne t'inquiète pas, ça partira quand maman le lavera.", je me suis reprise de justesse "... ou papa" sachant tout de même que la probabilité que maman s'occupe du t-shirt était la plus forte. 

 

Dans "La vie domestique", les femmes au foyer de la banlieue pavillonnaire chic ont choisi cette vie là. Plus ou moins. Betty (Julie Ferrier) l'a choisie en opposition à ses origines modestes. Mais elle réalise que la vie qu'elle s'est construite dans sa maison d'un blanc immaculé est bien vide...

Le personnage central de Juliette interprété par Emmanuelle Devos, impeccable, en a assez et décide de postuler pour un poste dans une maison d'édition. Elle ne supporte plus sa vie et, par ricohet, son mari.

Les maris sont un peu benêts. Ils fanfaronnent quant à leurs boulots respectifs à travers lesquels ils se définissent. Et rabaissent leurs épouses qui ne travaillent pas.

Les personnalités sont parfois seulement esquissées, comme le personnage d'Inès (Helena Noguerra) femme en apparence superficielle et insensible qui se révèle finalement insatisfaite et oppressée par "l'heure du bain". Affleure une femme qui sauvegarde les apparences, suit une route tracée qui ne lui convient pas.

On sent qu'il en faudrait de peu pour que tout vole en éclats.

Marianne (Natacha Régnier) frôle la dépression, elle aussi voit sa rédemption dans le monde du travail.

La vie domestique - s'occuper des enfants, faire les courses, s'occuper de la maison, boire un café avec les voisines, organiser des dîners - tourne en rond et n'apporte pas les satisfactions escomptées. A cet égard, la scène jouée par Marie-Christine Barrault dans le rôle de la mère de Juliette vaut à elle seule le coup d'oeil !

A l'origine, Isabelle Czajka voulait adapter "La promenade au phare" de Virginia Woolf mais elle a finalement choisi "Arlington Park" de Rachel Cusk lui-même inspiré de "Mrs Dalloway".

 

A lire cet entretien avec la réalisatrice Isabelle Czajka, très intéressant notamment sa réflexion sur le fait que "les femmes qui travaillent font en sorte que les choses se passent comme si elles ne travaillaient pas".

 

L'avis de Christoblog et celui de Dasola

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Ciné
commenter cet article

commentaires

Morgane 22/10/2013 17:54


Et bien moi je n'ai pas été transporté par ce film ... J'ai bien compris le ressenti de toutes ces femmes aigries au foyer mais j'avais envie de leur crier de venir prendre la place de femmes
actives à la vie moins dorée que la leur ne serait ce qu'une semaine pour regarder la vérité là où elle se trouve. Ce sont des femmes chanceuses de pouvoir conduire et rechercher leurs enfants à
l'école et de shopper entre copines sans regarder à la dépense. Si elles veulent reprendre le chemin du travail, qu'elles y aillent ! Les maris seront là pour payer la nurse. Et les enfants dans
tout ça ; leurs propres enfants ... Y pensent-elles ? ...

Yosha 22/10/2013 18:39



Je comprends ton point de vue mais pour connaître des femmes "chanceuses" je suis plutôt contente de travailler ! La vie domestique peut être assez aliénante si on n'a pas
d'échappatoire... Et ce n'est pas forcément très gratifiant dans le regard des autres. Après oui c'est une chance incroyable de pouvoir emmener et aller chercher son enfant à l'école, je peux le
faire une fois dans la semaine et ce jour-là, je le savoure ! Mais peut-être d'autant plus vu que ce n'est pas une routine. C'est pour ça que je trouve intéressant l'entretien avec la
réalisatrice où elle dit que les femmes qui travaillent ont les mêmes difficultés amplifiées forcément... J'avais conseillé ce film à une amie qui trouvait dommage justement que ce ne soient que
des personnages de femmes au foyer car le quotidien domestique on l'a aussi quand on travaille et c'est d'autant plus difficile à gérer.



dasola 21/10/2013 20:44


Bonsoir Yosha, merci pour le lien et c'est bien de parler de ce film qui en vaut la peine. Bonne soirée.

Yosha 22/10/2013 09:06



De rien ! Oui il m'a donné envie de voir les autres films de cette réalisatrice, j'aime beuacoup sa sensibilité. Bonne journée !



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤