Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 07:03

la-pluie.jpg

 

Encore une découverte BDesque que je dois à Moka. Surtout que le graphisme si particulier ne m'aurait pas attirée sans son billet je pense.

 

Il se dégage de cette BD toute en teintes ocres et contours délavés une grande mélancolie.

Pourtant, les premières cases nous présentent un couple complice et amoureux, heureux, sur une plage. Mais on comprend vite que quelque chose a changé même si tout en apparence semble habituel.

Peut-être Maya est-elle un peu distante, comme si elle lui échappait dans ses silences et les heures passées à la maternité à faire naître les enfants des autres...

Peut-être est-ce lui qui se pose trop de questions à ses heures perdues qu'il peine à remplir...

 

On navigue entre leur rencontre en milieu aquatique, les moments clés de leur relation et ce présent douloureux où la pluie n'en finit pas de tomber, un déluge à l'image de leur histoire sur le point de sombrer.

Beaucoup d'eau donc dans cette histoire...

Refuge ou rempart pour le personnage principal qui y enchaîne les longueurs jusqu'à épuisement.

Mais derrière ce rideau de pluie, Maya s'éloigne...

On sent qu'un point de non retour est atteint mais la raison ne sera révélée que tardivement.

La pluie qui devient boueuse signe le naufrage de leur histoire où l'amour se révèle insuffisant.

L'immersion finale prend une dimension de rite purificateur, plongée en apnée dans ses peurs... est-ce trop tard ? A chacun d'imaginer ce qu'il veut suivant sa nature plus ou moins optimiste !

 

Ce que j'aime dans cette BD c'est que derrière son originalité graphique les mots ne font que suggérer, laissant le lecteur vivre l'histoire à sa manière. Le texte concis a des allures de poème, j'ai pensé à "Déjeuner du matin" de Prévert en le lisant.

On peut, je suis sûre, reparcourir ce chemin proposé par Lambé & De Pierpont à différentes périodes de sa vie et y puiser des sens toujours nouveaux.

 

Cette histoire de déluge vue à travers le regard d'un homme un peu paumé est inclassable, inépuisable et envoûtante.

 

Un autre avis tout aussi enthousiaste : Lasardine 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans BD
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤