Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 06:46

findumonde.jpg

Crédit photo : Romaric Cazaux

 

"Rémi !"

Je me réveille en sursaut et je vois ma compagne qui me regarde d'un air complètement terrorisé... du coup, ce réveil en sursaut n'arrangeant rien, je bondis du lit. "Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?"

Anna continue de me fixer, les yeux écarquillés, comme si j'étais un film d'horreur à moi tout seul.

"Anna, parle-moi, tu me fais vraiment peur là !"

 

Quand je repense à cette nuit-là, à ce moment où tout a basculé, je sais qu'en fait, LE vrai moment avait eu lieu des mois plus tôt...

Nous nous rendions au théâtre de notre ville pour assister à un concert de musique de films, Gershwin et cie, une initiative d'Anna. Alors que nous montions les marches, Anna a poussé un cri : "Rémi, regarde !" Et comme tous les gens agglutinés sur la place du théâtre, j'ai levé la tête pour voir... Oui, je sais, il y a eu un article dans le journal à l'époque, on a parlé d'hallucination collective... mais je sais ce que j'ai vu ! Une sorte d'engin lumineux de forme conique suspendu au-dessus de nos têtes... Quand j'y repense, ce que je trouve le plus étrange c'est l'absence de peur, j'éprouvais de la fascination, un engouement presque pour cette lumière irréelle. Nous étions tous hypnotisés, comme en transe. Lorsque l'engin a disparu, aussi brutalement qu'il était apparu, la place figée dans le silence s'est mise aussitôt à bourdonner d'excitation. Nous étions tous convaincus d'avoir été les témoins privilégiés d'une apparition extraterrestre. Les spéculations allaient bon train sur ce que cela signifiait... Expédition empreinte d'une curiosité bienveillante ou bien repérage en vue d'une invasion prochaine ? En tout cas, nous n'avons pas écouté Gershwin ! Et puis nos vies ont repris comme avant, même s'il y avait comme une attente... Les jours, les semaines, les mois passaient, rien ne se produisait et notre vision devenait floue et lointaine, un peu comme un rêve. Jusqu'à cette nuit-là...

 

Devant la terreur muette d'Anna, j'allume la lumière. Elle a un sanglot étouffé. Je sens l'exaspération monter en moi mais Anna s'est assise et semble lutter pour garder la maîtrise d'elle-même. "Rémi, ton visage..." murmure-t-elle.

Je me précipite vers le miroir pour aller voir par moi-même ce qui la trouble à ce point. Etrangement, plus que de la peur, je ressens une excitation fébrile. Mais quand je me vois dans le miroir, je manque de défaillir. Je n'arrive pas à me regarder. "Me" regarder ? Ce visage monstrueux n'est pas le mien. Ce n'est pas moi ! Je sens un cri animal monter en moi. Mes yeux ne sont pas au même niveau, l'un d'eux est à moitié fermé, d'énormes cicatrices me balâfrent le visage et en guise de nez, je n'ai plus que deux trous. L'ensemble est indicible et effrayant. Un cauchemar dont je ne peux pas me réveiller. Tout à coup, mon esprit fait le lien avec l'apparition à laquelle nous avons assisté et soudain, tout me semble clair, limpide. Je me sens presque rassénéré. 

Bien évidemment, je ne parviens pas à me rendormir, Anna pleure doucement à côté de moi. Lorsque je l'enlace, elle a un mouvement de recul contre lequel elle lutte mais je le sens et il m'arrache le coeur. Je réalise que j'ai pris son amour pour acquis quelles que soient les épreuves que nous ayons à traverser : maladie, problèmes d'argent, tragédies diverses... Je n'ai jamais vraiment envisagé de me retrouver complètement défiguré suite à une rencontre avec des extraterrestres mais je constate avec une infinie tristesse qu'il se pourrait que cela suffise à l'éloigner de moi. Ce que je comprends... Moi-même je ne me reconnais pas et j'arrive à peine à me regarder sans nausée. Lors de cette nuit d'horreur, je prends la décision de laisser Anna libre. Je l'aime et je ne peux pas lui infliger ça, ce visage impossible à regarder sans frémir, jour après jour.

 

J'ai dû m'endormir car lorsque j'ouvre les yeux, la tête d'Anna repose sur ma poitrine. Je sens son souffle léger, ses cheveux fins me chatouillent un peu. Brusquement, tout me revient et j'ai un coup au coeur. Je tâte mon visage à la hâte... La peau est lisse, les yeux alignés, le nez est un nez...

 

Anna ne se rappelle de rien de spécial cette nuit-là. Elle affirme avoir dormi "comme une souche". Mais ce qui m'inquiète le plus c'est que lorsque je lui parle de ma peur que ce soit en rapport avec le soir du concert, elle me regarde comme si j'avais complètement perdu la tête. "Tu as toujours eu une imagination débordante mais là quand même, tu vas un peu loin..." Ne manque plus que le "Mon pauvre Rémi..." Mais je sais ce que j'ai vu. Et je sais que ce n'était pas un cauchemar. D'ailleurs, les événements de la nuit me paraissent beaucoup plus réels que ma vie actuelle. J'ai fini par quitter Anna, pour la préserver de ce masque hideux qui peut revenir à tout instant. Et elle a eu l'air soulagé, preuve que je n'ai pas tout inventé. Et maintenant ? J'attends. J'attends un signe...

 

Atelier d'écriture proposé par Leiloona

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cardamone 27/12/2012 13:27


Eh! s'il veut prendre la fuite c'est peut-être parce qu'Anna a des côtés monstrueux mortifères pour lui!!!  Bon d'accord, j'avoue, c'est Gabrielle qui me souffle
tout ça, elle ne supporte pas qu'on dise du mal de Rémi, et elle n'aime pas beaucoup Anna!!!


En tout cas ton texte est vraiment très bon, tu devrais en faire au moins une nouvelle je trouve.


Bonne journée!

Yosha 27/12/2012 13:52



En fait, je crois que ce que j'avais en tête, c'est bien tu me fais réfléchir sur mon texte, c'est que Rémi doute de
l'amour d'Anna (peut-être pas à tort en effet !). Il manque de confiance en lui, se considère comme un être monstrueux, indigne d'elle et du coup il précipite la rupture qu'il redoute (un
peu tordu mais l'esprit humain est tordu parfois !). C'est gentil, je vais voir pour la nouvelle, pour l'instant je lutte sur la nouvelle photo de Leiloona ! Bonne journée à toi aussi ! Et bravo
pour t'être souvenue des noms !



Cardamone 26/12/2012 22:00


Oui, c'est vrai, ça paraît le plus vraisemblable... Je ne sais pas, c'est bête, je crois que j'avais pensé à des trucs comme une façon inconsciente ou irrationnelle de provoquer une rupture sans
trop de tension dans un couple qui fonctionne bien en surface mais sans se l'avouer pas vraiment en profondeur... Mais c'est aussi un des côtés géniaux de ton texte: ouvrir grand le champ des
interprétations

Yosha 27/12/2012 08:04



J'aime beaucoup ton interprétation ! Je pensais un peu à ce masque de laideur comme la manifestation du côté obscur de Rémi ! Pour moi, c'est lui qui a tout imaginé comme prétexte pour
prendre la fuite mais bon, dans un couple on est quand même deux !



Leiloona 24/12/2012 09:49


Oh punaise, je vois que le titre de la photo t'a inspirée ! :D


Ecriture kafkaienne à souhait ! ;)

Yosha 24/12/2012 10:16



Ca c'est un compliment !  La photo ne m'inspirait pas plus que ça, je pensais à des gens regardant un match de
foot sur grand écran... Heureusement qu'il y avait le titre ! D'ailleurs, il est de toi ? Et tu sais ce que représente la photo en réalité ? Je suis curieuse !



stephanie 24/12/2012 09:01


texte déjanté, étonnant, j'aime quand tu te laisses aller entierement dans tes écrits, le lecteur part avec toi.


Joyeux Noel Yosha

Yosha 24/12/2012 10:13



Merci beaucoup Steph ! Pas de texte cette semaine ?  Joyeux Noël à toi aussi !



Jean-Charles 24/12/2012 08:52


J'aime beaucoup et c'est très bien écrit.


La description du visage est bien faite, après avoir vu le dernier volet du Seigneur des anneaux hier soir, jon le voit bien ce visage.


Rêve ou réalité ? En tout cas, ta fin me laisse sur ma faim !  

Yosha 24/12/2012 10:12



Merci beaucoup Jean-Charles ! Rêve ou réalité telle est bien la question...



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤