Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 20:24

Extremement-fort-et-incroyablement-pres.jpg

 

Ce deuxième roman de Jonathan Safran Foer (adapté au cinéma par Stephen Daldry) m'a beaucoup touchée.

J'étais un peu gênée par le personnage du gamin surdoué dans les premières pages, j'avais l'impression qu'il s'agissait d'une ficelle de l'auteur pour s'exprimer à travers lui mais il prend de l'épaisseur et devient crédible et émouvant au fil du récit.

Oskar, enfant incroyablement précoce, extrêmement sensible et particulièrement inventif vient de perdre son père dont il était très proche. Persuadé que celui-ci lui a laissé une énigme à résoudre (une clé dans une enveloppe avec le mot "Black" écrit dessus), il part en quête de la solution dans le New York de l'après 11 septembre.

L'histoire d'Oskar ancrée dans cette tragédie se superpose à celle de ses grands-parents victimes eux de la seconde guerre mondiale.

Un roman original qui réussit l'exploit d'être émouvant sans sombrer dans le pathos.

 

Une des inventions d'Oskar :

"Et si l'eau de la douche était traitée avec un produit chimique qui réagirait à une combinaison de choses, les battements du coeur, la température du corps, les ondes du cerveau, de manière à ce que la couleur de la peau change selon les humeurs ? Quand on serait extrêmement excité, la peau deviendrait verte, si on était en colère, on deviendrait rouge, évidemment, d'une humeur de mer de Chine on virerait au marron, et quand on aurait le blues on deviendrait bleu.

Tout le monde saurait comment tout le monde se sent et on pourrait être plus attentionné les uns envers les autres. Parce qu'on ne voudrait jamais dire à une personne dont la peau serait violette qu'on lui en veut d'arriver en retard, exactement comme en rencontrant quelqu'un de rose on aurait envie de lui taper dans le dos en disant, "Félicitations !"

Une autre raison pour laquelle ce serait une bonne invention, c'est toutes les fois où on sait qu'on ressent très fort quelque chose mais qu'on ne sait pas quoi. C'est de la colère ? Ou en fait simplement de la panique ? On est perdu et ça change notre humeur. Ca devient notre humeur et on devient une personne perdue, grise. Mais avec cette eau spéciale, on n'aurait qu'à regarder ses mains orange pour se dire, Je suis heureux ! Pendant tout ce temps-là, j'étais heureux en fait ! Quel soulagement !"

 

Je suis assez curieuse de lire "Faut-il manger les animaux ?", livre polémique où Jonathan Safran Foer défend ses convictions végétariennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤