Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 17:07

Django-Unchained.jpg

 

Tarantino doit être le seul réalisateur capable de m'infliger une scène interminable où ça tire dans tous les sens, où l'hémoglobine jaillit à tout va - tout ça sur fond de rap - sans que je bronche ! Pire, même, j'y trouve un certain plaisir...

De toute façon, dès les premières notes de la BO (parfaite comme d'habitude) je me trouve emportée dans son univers.

Le charme opère à chaque fois car même si Tarantino "pique" quelques trucs aux séries B qu'il affectionne tant, ses films assez inclassables (bon, d'accord, c'est un western mais un western à la sauce Tarantino !) bourrés d'humour noir et de références cinématographiques ont en outre une dimension mythique. Ses héros, que ce soit Uma Thurman en mère assoiffée de vengeance ou ici Jamie Foxx en esclave à la recherche de sa femme, sont des personnages forts, portés par une quête qui les dépasse.

Le casting est impeccable. Leonardo DiCaprio campe un esclavagiste sadique, Christoph Waltz se voit offrir une rédemption après le rôle de nazi qui l'avait révélé (à mes yeux) dans "Inglourious Basterds" avec le très beau rôle d'un chasseur de primes intellectuel touché par la détermination de Django à retrouver sa femme. Et Samuel L. Jackson est hallucinant en esclave tellement dévoué à son maître qu'il s'y identifie...

 

J'étais un peu réticente à aller voir les films de Tarantino car je supporte mal la violence, même à l'écran. Mais elle a souvent un côté tellement stylisée qu'elle finit presque par se faire oublier, par devenir une sorte d'esthétisme. Ici, elle est omniprésente - et malheureusement nécessaire pour un film traitant de l'esclavage. Mais les deux moments les plus insoutenables du film - un combat à mort entre deux esclaves pour "divertir" leur maître et un esclave jeté aux chiens - sont filmés de façon morcelée, contrairement aux scènes plus invraisemblables de tueries générales. Ce n'est pas une violence gratuite, elle montre l'horreur de ce passé effroyable et la force de cette soif de vengeance que de tels actes de barbarie peuvent engendrer.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Ciné
commenter cet article

commentaires

dasola 06/03/2013 22:02


Bonsoir yosha, c'est le film qui m'a réconciliée avec Q. Tarantino. C'est bien fait et jouissif. Bonne soirée.

Yosha 07/03/2013 09:04



Oui je comprends, pour une fois Quentin Tarantino semble prendre son sujet au sérieux... Bonne journée !



Cardamone 03/03/2013 23:53


C'est bien possible - sur moi ça n'a pas du tout marché, je serais beaucoup plus facilement embarquée par des oeuvres reposant sur de la violence psychologique! Et puisqu'on parle de catharsis
j'adore les monstrueuses histoires de l'antiquité grecque


Bonne semaine.

Yosha 04/03/2013 09:04



Je te rejoins sur les tragédies antiques ! Bonne semaine à toi aussi !



Cardamone 03/03/2013 20:36


Dans mon souvenir très lointain, il y avait un côté très brillant, fun et glamour, une énergie jubilatoire tu as raison dans son ouragan de violence. J'imagine que ça peut être très séduisant
mais moi je bloque! C'est vrai sans doute qu'il est fort, et quand je vois l'attraction qu'ont les jeux vidéo violents sur mes garçons, je me dis que ça doit bien correspondre à quelque chose qui
est au fond de nous - mais que je ne suis pas sûre d'aimer!


Bonne soirée.

Yosha 03/03/2013 21:15



Tu parles très bien de Tarantino même si tu n'en as vu qu'un en partie ! C'est vrai, quand on va voir un de ses films on sait qu'on s'expose à cette violence et je me suis
interrogée avant d'y aller car je pense que se nourrir de violence est extrêmement néfaste... Après, il y a peut-être un effet de catharsis ?



Cardamone 03/03/2013 00:07


Je sais que je ne devrais pas l'avouer, mais Réservoir Dogs est un des seuls films qui m'a fait quitter la salle de cinéma (et assez rapidement je dois dire!!!). Depuis - sans doute à
tort sans doute que je surjuge à partir d'un bout de film vu il y a longtemps - je résiste obstinément à la pression - pas envie du tout de renouveler l'expérience de cet esthétisme de la
violence!!


Bon dimanche! A+

Yosha 03/03/2013 08:34



Je n'ai pas vu "Reservoir Dogs"...  mais je comprends tout à fait ton point de vue. Quand j'ai vu Kill Bill j'étais secouée et en colère contre celui qui m'y avait traînée ! Et puis
j'ai renouvelé l'expérience et le fait que ce soit une violence qui ne fasse pas "réelle" m'a aidée à l'accepter. Dans "Django" cette violence est presque jubilatoire car il y a très clairement
les "gentils" et les "méchants" et on est bien évidemment derrière le gentil Django qui veut retrouver sa bien aimée...  Il y a aussi des scènes de violence bien réelle en rapport avec le
thème traité difficiles à supporter mais dans ces moments-là la caméra tourbillonne pour suggérer plus que montrer pour que ce ne soit pas insoutenable. En tout cas, tu me fais réfléchir, je
pense qu'il y a plus dans les films de Tarentino qu'un "esthétisme de la violence" mais c'est vrai que l'idée me dérange... Bon dimanche à toi aussi !



Isa tout simplement ... 14/02/2013 10:30


J'ai adoré ce film , et pourtant j'avais un petit décroché de Tarantino ces dernieres années .... 

Yosha 14/02/2013 18:16



C'est vrai, il y en a eu de plus légers, je pense à "Boulevard de la mort" mais ça reste une valeur sûre !



Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤