Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 16:44

"Autobiographies" est la dernière exposition présentée à l'espace culturel Louis Vuitton. Cet espace relativement méconnu offre trois expositions par an avec un thème en rapport avec le voyage. Il est ouvert au public scolaire pour lequel la visite de l'exposition s'accompagne d'un atelier créatif (et c'est gratuit !).

L'entrée se fait par un ascenseur où l'on se retrouve entièrement plongé dans le noir... "Autobiographies" est un peu déroutante au premier abord mais l'enthousiasme et le dynamisme de la guide pour le jeune public la rendent véritablement passionnante et j'ai ainsi pu découvrir des artistes qui m'ont touchée.

Cette exposition s'articule autour de trois axes essentiels :

1) Inventaires

2) Réalité ou fiction

3) Généalogie

 

1) L'inventaire le plus frappant est celui présenté par Sol Hewitt dans "Autobiography". L'artiste a pris en photo et répertorié tous les objets chez lui. On ne peut pas s'empêcher de se demander ce que cela donnerait si on faisait la même chose chez soi !

Autobio60

Le côté torturé de l'artiste apparaît ici sous sa forme maniaque, notamment chez l'artiste japonais On Kawara, auteur des fameux "Date paintings". Un calendrier conçu par l'artiste sur un siècle est exposé. On Kawara y a répertorié tous les jours où il a peint un ou plusieurs tableaux. On peut également observer un carnet dans lequel il notait toutes ses rencontres jour par jour. Il est intéressant de savoir que s'il n'avait pas fini une de ses toiles à minuit, il la brûlait. 

April-24-1990-On-Kawara

Quelques aquarelles d'Yvan Salomone sont également exposées. Salomone peignait toujours d'après une photographie, ses toiles ont toutes le format, la même thématique et chacune est accompagnée d'un texte. A cela s'ajoute une vie extrêmement réglée de l'artiste...

Tentative dérisoire pour maîtriser le temps ?

 

2) La thématique sur la réalité ou la fiction  est  notamment représentée par le roman dessiné de Franz Erhard Walther  intitulé "Poussière d'étoiles" dans lequel il a retracé les trente premières années de sa vie sous l'angle de ses inspirations et créations artistiques. FEW a commencé à dessiner à l'âge de trois ans !

  2012-Louis-Vuitton expo aut 02

Plus originale, l'oeuvre d'Ernesto Sartori intitulée "Deux vaisseaux" est née d'un souvenir d'enfance, une vision aperçue dans la forêt (et qui lui avait donné envie d'évasion). Sartori a eu recours à l'hynose afin de retrouver cette vision et il en a fait cette oeuvre, qu'il est allé jusqu'à exposer dans la forêt à l'endroit même de sa vision...

IMG_3314

Peut-on réellement se fier à ses souvenirs et quelle est la part de fiction lorsqu'on évoque son passé ?

 

3) La partie de l'exposition consacrée à la généalogie est moins légère...

Ainsi, l'oeuvre de la jeune artiste Mélanie Delattre-Vogt vise à essayer de comprendre son père (peine perdue ?) et à retracer les souvenirs de ses grands-parents (occupation, résistance en Pologne). On sent une souffrance qui se dégage de ses dessins dont les visages disparaissent peu à peu. L'artiste, qui dessine la nuit ,se dit gênée par ces visages qui la dévisagent et finit par les noircir. Une des techniques utilisées dans ses oeuvres est son propre sang séché.

Frédéric Pajak a retracé son enfance dans "L'immense solitude". Marqué par la mort de son père lorsqu'il était enfant, il se considère comme orphelin. Son oeuvre fait une référence surprenante à "L'affaire Tournesol" car Frédéric Pajak a été troublé par une coïcidence ayant trait à cette bande-dessinée. Issu d'une famille de peintres, il n'avait pas le droit de lire des bandes-dessinées enfant. Ce n'est que lors d'un séjour à l'hôpital que sa mère lui offre "L'affaire Tournesol" qui se déroule à Nyon, là où son père a eu l'accident de voiture qui lui a coûté la vie.

Saules-pleureurs.jpg

David B. dans "L'ascension du haut mal" (l'épilepsie) tente d'exorciser la douloureuse maladie de son frère. Les couvertures de cette "saga" sont exposées et l'on peut voir les deux personnages principaux (son frère et lui) vieillir progressivement. 

l-ascension1.jpgAscensionDuHautMal06.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette exposition est donc riche de réflexion et d'enseignement sur le rôle de l'art : trace du passé fidèle ou fantasmé, tentative dérisoire pour maîtriser le temps ou en tout cas mettre un peu d'ordre là où il n'y en a pas,  exorcisation de ses démons... ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Expos
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤