Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 15:29

arlington park

 

J'étais curieuse de lire le roman de Rachel Cusk dont Isabelle Czajka s'est inspirée pour son film "La vie domestique".

J'ai aimé les descriptions de lieux banals - parc, centre commercial - qui deviennent des métaphores de l'état d'esprit des personnages. Alors que les éléments - pluie, vent - se déchaînent, ils frémissent, porteurs d'un espoir d'échapper au spleen sans fond de la vie domestique.

Le fond du livre, la réflexion sur les prisons dorées qu'on se construit soi-même, est traité de façon originale, subtilement. Il ne se passe pas grand chose mais on ressent une certaine intensité, une ébullition qui couve. L'écriture de Rachel Cusk, très dense, participe à cette impression.

Mais je comprends qu'Isabelle Czajka ait resserré son film autour de quatre personnages seulement. La multitude des personnages dans le roman rend plus difficile leur identification.

 

"On se rend compte qu'on attend quelque chose, dit Juliet, qui n'arrivera jamais. La moitié du temps on ne sait même pas ce que c'est. On attend la prochaine étape. Puis, à la fin, on comprend qu'il n'y a pas de prochaine étape. Il n'y a rien de plus que ça." (paroles de la mère de Julliette jouée par Marie-Christine Barrault dans le film)

 

"Il faut qu'on change les choses, juste un peu.

Il fallait aimer quelqu'un pour dire ça. Il fallait être prête à donner, afin de demander quelque chose en retour."

 

Lire l'avis de Dasola

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Yosha - dans Bouquins
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yosha
  • : Un blog pour tous ceux qui chantent la vie, qui dansent la vie, qui ne sont qu'amour
  • Contact

Recherche

Adresses Gourmandes❤